16 janvier 2018

La main froide (Serge Brussolo, 1995)

           « Pour pirater la surveillance électronique de la banque où travaille son mari Adam Smart, Dorana a besoin de deux choses : sa voix et sa main. Cela peut s'arranger, surtout lorsque, à la clef, il y a quelques millions de dollars... Mais elle doit, ainsi que ses complices, affronter le compagnon favori d'Adam Smart : Dust, le chien policier recueilli par le banquier. Une bête d'une intelligence redoutable, dressée à flairer et à tuer, réformée pour agressivité pathologique, “une... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 janvier 2018

Poison (Ed McBain, 1987/1989)

   « Je suis innocent. » Cette phrase, combien de fois les inspecteurs Willis et Carella, du 87e district, l’ont-ils entendue ? Une phrase d’autant plus troublante lorsqu’elle est prononcée par une jeune femme appétissante : Marilyn Hollis, dont les amants disparaissent un à un dans des circonstances bizarres. […] L’enquête s’annonce gratinée, et Willis ne facilitera pas la tâche en s’éprenant de la belle Marilyn… « Ne tombez jamais amoureux d’un suspect. » Willis va-t-il regretter d’avoir enfreint... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2018

Furie divine (J.R. Dos Santos, 2009/2016)

      Très bon roman. Et pas seulement pour sa dimension thriller. Il faut dire qu’un livre qui traite du terrorisme islamique n’est pas tout à fait comme les autres, a fortiori en ces temps pour le moins troublés. Cette œuvre, sortie au Portugal en 2009, n’est pourtant pas à proprement parler récente. Mais les éditions HC ont eu la bonne (et lucrative ?) idée de la publier en France en 2016, à la suite des attentats de janvier 2015. Ce thriller de José Rodrigues Dos Santos (ou dos Santos, la version... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

Voleurs (Christopher Cook, 2000/2002)

   « Eddie et Ray Bob roulent vers le sud, sans destination particulière. Deux potes qui se promènent tranquillement par une belle journée ? Pas vraiment. Quand Eddie veut acheter des cigarettes dans un drugstore, il dégaine son revolver. Tout droit sortis de l'univers des frères Coen, Eddie et Ray Bob vont accumuler les meurtres, ce qui ne les empêche pas de philosopher sur l'état du monde. Leur route va bientôt croiser celle de Della, une femme tout aussi redoutable qu'eux, dont l'apparition ne tarde pas à semer la... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

Les enfants du crépuscule (Serge Brussolo, 1997)

          En Floride, Peggy Meetchum reçoit un coup de fil de la police : sa sœur est décédée. Et cela ne ressemble pas un accident… Comprenant qu’il ne faut rien attendre du shérif du coin, désespérant de mauvaise volonté, elle décide de mener l’enquête, et comprend vite que l’ « accident » a un lien avec la célèbre maison de poupée des McGregor, œuvre locale emblématique qui recèle bien des mystères. On dit même qu’elle est hantée par le fantôme de la petite-fille de son... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

La lionne blanche (Henning Mankell, 1993/2004)

« Alors qu'en Afrique du Sud un groupe d'Afrikaners fanatiques commet un attentat, en Suède le corps d'une jeune mère de famille, Louise Åkerblom, est retrouvé au fond d'un puits. L'inspecteur Wallander enquête en vain. Jusqu'à ce qu'il découvre près du lieu du crime le doigt tranché d'un homme noir... Y aurait-il un lien entre la réalité quotidienne de la province suédoise et la lutte politique sanglante qui se déchaîne à l'autre bout du monde ? »      Le meilleur Mankell, selon certains. L’un... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2017

Les marécages (Joe R. Lansdale, 2000/2002)

     Les marécages est un thriller qui se déroule dans le Texas des années 30. Harry, le jeune narrateur – il est âgé de treize ans – est le fils du représentant local de la loi, lequel doit enquêter sur une série de meurtres de jeunes femmes noires. Le coupable a-t-il un lien avec l’ « Homme-Chèvre », ce monstre légendaire qui hante les marécages avoisinant le village du héros ? La grande réussite de ce roman de l’Américain Joe R. Lansdale – hommage avoué à La nuit du chasseur, de David... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

L'Empire des loups (Jean-Christophe Grangé, 2003)

     « Tout avait commencé avec la peur. Tout finirait avec elle. »      Pas besoin de revenir sur l’histoire de l’Empire des loups, puisque la 4e de couverture a tout dit… C’est pourtant clair, non ? Blague à part, on ne peut pas vraiment résumer ce roman sans trop en dévoiler. Alors parlons simplement du début, qui propose deux intrigues parallèles sans lien apparent : une jeune femme a des troubles de mémoire ; un flic est chargé d’enquêter sur le meurtre de... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

Le parrain (Mario Puzo, 1969/1970)

     Le parrain est, tout comme (L’) Orange mécanique et Vol au-dessus d’un nid de coucou, une œuvre littéraire qui a été complètement éclipsée par le succès de son adaptation cinématographique. On a parfois tendance à se méfier de ce type de roman : puisque l’écrivain est tombé dans l’anonymat, on imagine un texte assez plat, transcendé par le génie du réalisateur. Je ne sais pas ce qu’il en est des autres exemples que j’ai mentionnés, mais en ce qui concerne le roman de Mario Puzo, ce préjugé est... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

La part du mort (Yasmina Khadra, 2004)

     La part du mort se déroule dans l’Alger des années 80. Un attentat est commis contre une sommité corrompue du pouvoir. Pour innocenter son assistant, principal suspect, le commissaire Llob va devoir mener son enquête, en fouillant le passé trouble de l’homme qui a été pris pour cible, et par là même celui du pays… Ce roman policier de Yasmina Khadra regorge de richesses. L’auteur impressionne notamment par la limpidité de son style et son délectable sens de la formule. Les dialogues et métaphores font la... [Lire la suite]
Posté par -Nico- à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]